Solitaire Urgo Le Figaro

ADRENA
183, route de Clisson
44230 Saint Sébastien sur Loire
France

Tél : +33 (0)975.45.40.48

adrena_dl_left
adrena_ask_left

Retrouvez-nous sur :

1312464536_facebook1312464586_twitter      yOUTUBE      Googleplus    linkedin

   

 

 

 

 

ACTUALITÉS > ACTUALITES > De l'inédit aux grands classiques

De l'inédit aux grands classiques

Mercredi, 12 Juillet 2017 09:39

170609SOL 1545Un nouvel événement s'est immiscé dans la saison lors de cet été 2017. Entre des Figaristes acharnés sur La Solitaire et des quadrasailors toujours aussi passionnés, les Ultims ont fait le show jusqu'à New York...

 

LA SOLITAIRE URGO LE FIGARO


Il fallait avoir le cœur bien accroché

 


Naviguer sans relâche et aller puiser dans leurs réserves physiques, voilà ce que recommandent les coureurs pour gagner la Solitaire. Elle marque bien des marins cette course. De 18 à 53 ans, venant de 6 pays différents, les 43 skippers ont réalisé une course d’enfer cette année ! (A prendre aux premier et second degrés selon la météo)
Pour cette 48ème édition de La Solitaire, on peut dire que le vent a joué la comédie. Quand lors de la 1ère étape, Eole soufflait à 40-45 nœuds, les concurrents se sont retrouvés le lendemain à devoir partir plus tard pour cause de PETOLE !
Au départ de Gijón, c’était nuit blanche assurée. Pourtant réduite d’une centaine de milles, la 2ème étape a été la plus longue de la course. Les routages ne savaient même plus où donner de la tête. Mais le tournant du match s’est joué dans la nuit aux abords de Concarneau. Quand Adrien Hardy remporte la seconde partie de la course, Nicolas Lunven finit au pied du podium de l’étape mais maintient sa place de leader au classement général. (11mins et 48 secs d’avance) La tête de course a navigué quasiment tout le long dans un mouchoir de poche !


ALEXIS COURCOUX SolitaireduFigaro


Habitué des lieux et en gardant une bonne tactique, le morbihannais est revenu sur les leaders à la fin de la 3ème étape. Un marin ambitieux qui ne lâche rien, Nicolas Lunven s’exprime : « En tout cas ce qui paie vraiment depuis mon retour sur le circuit Figaro en 2016, c’est le travail. Je bosse comme un dingue depuis début 2016. Il y a beaucoup de choses qui me motivent comme prouver à tous que je suis capable d’aller sur d’autres supports et d’autres courses comme le Vendée Globe 2020 mais aussi le simple fait de gagner. »
Après une dernière étape longue et complexe, Adrien Hardy semblait le seul à même de priver Nicolas Lunven de la victoire. Mais c’est à 8h16 vendredi matin à Dieppe que le skipper Generali confirme sa première place au classement général. 2ème victoire pour ce marin qui en veut ! Son grand rival, Adrien Hardy, franchit la ligne d’arrivée finale en 2ème position, 34mins et 32secondes plus tard. Puis, Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) vient s’imposer sur la 3ème marche du podium à 57minutes du vainqueur.

ALEXIS COURCOUX170611SOL 1155

Nicolas Lunven, leader de la course sur Generali


Coté Bizuths et Amateurs, les 3 premiers de chaque catégorie sont équipés du logiciel Adrena. On peut saluer la prouesse du bizuth Julien Pulvé qui termine à la 11ème place au général (après une 8ème et 6ème place d’étape).
Heureux d’être partenaire de la course, Adrena équipe le PC course afin de les aider dans l’organisation et estimation des heures d’arrivées. Un aperçu ici : Routages et météo avec Adrena

Routage SolitaireUrgo

Vidéo Routages et météo avec Adrena

 

THE BRIDGE 2017


Quand 4 Ultims équipés d’Adrena font la course contre le Queen Mary 2 …


Le 25 juin dernier, 100 ans après le débarquement américain de la Première Guerre mondiale, les 4 trimarans Ultims et le Queen Mary 2 ont pris de manière spectaculaire le départ de la Transat du Centenaire : The Bridge 2017.
Comme prévu, c’est la vedette « Le Queen Mary 2 » qui franchit la ligne d’arrivée en premier !

TheBridge QueenMary2


Côté Ultims, tandis que les bateaux se ressemblent, les conditions météo n’ont pas été les mêmes pour tous. Dans ce contexte, même si les routages ont été proches sur les 36-48 premières heures, n’engendrant pas de différences dans les choix de route pour les quatre trimarans, un écart s’est ensuite creusé… MACIF a pris le large et est devenu difficile à atteindre pour ses concurrents.
Surtout que la régate n’a pas été toute rose pour certains. Un safran abimé et un équipier blessé chez SODEBO, une hélice en moins dès le départ pour ACTUAL et un petit accrochage sur le puits de dérive chez IDEC mais aussi un foil endommagé pour MACIF ! Cependant, la course ne s’arrête pas pour autant ! Le but premier pour ces équipiers était de tester les capacités du bateau tout en se comparant aux autres.
Les marins ont navigué majoritairement au près. Avec une petite amertume ne pas avoir pu se mettre au portant, les Ultims sont restés vraiment à fond tout le long de la course. Malgré une petite échappée de nuit pour l’équipage MACIF, c’est au petit matin qu’il se retrouve au contact avec Idec Sport mais en première position ! Une place qu’il a conservé jusqu’à la « Grosse Pomme ». « Je suis fier de l’équipage sur cette course et toute l’équipe ayant travaillé sur le bateau parce qu’on a fait du bon boulot ! » Voici les mots de François Gabart après 8 jours et 31 minutes de course ! 

multi macif

François Gabart et son équipe, Leader sur Macif 


The Bridge a été une confrontation qui a servi de leçon à tout le monde et a conforté bien des projets… (Tour du monde à l’envers pour l’un, Route du rhum pour d’autres…)

 

 

 

PostFAcebook TheBridge

Un départ à Nantes sur l'île pour The Bridge 2017

 

LA TRANSQUADRA


9éme édition et presque 100 bateaux au départ de la Transquadra, c’est bien un rêve d’enfant qui s’est concrétisé le 12 et 16 juillet au départ de Barcelone et Lorient. 164 skippers qui n’attendaient que l’été pour faire la première étape de leur grande traversée. En solitaire ou en double, plus de 70 % de la flotte est équipée au moins d’un logiciel Adrena.


Des marins plus que passionnés…


Même si la course reste réservée aux amateurs, leur préparation est comparable à celle de professionnels. Le choix du bateau ainsi que l’ensemble du matériel électronique est pensé bien en amont. C’est depuis quelques années maintenant qu’Adrena propose des packs Transquadra et des formations aux coureurs. Pour cette édition, plusieurs équipages sont venus se former dans nos locaux.


C’est depuis l’édition 2011/2012 que la Transquadra offre la possibilité de partir de 2 points opposés. Parcourant exactement le même nombre de milles (1 100 milles) lors de la première étape, ils ont chacun un parcours bien différent.
Alex Ozon, compétiteur dans l’âme était au départ de Lorient. Ils nous racontent sa vision de la Transquadra.


Avez-vous déjà participé à la Transquadra ?
Et non car j’aurai 40 ans le 17 août !

 

Quel votre premier objectif sur cette course ? Plutôt plaisir ou la gagne ?
C’est de m’éclater avec mon bateau pour mes 40 ans. Aller batailler avec mes copains, faire cavaler ma monture sur des mégas vagues et être le meilleur pour gagner !!! Et surtout ne rien regretter !

 

Êtes-vous un passionné de voile depuis toujours ?
Depuis mes couches culottes je navigue, un tour du monde en voilier pendant 5 ans (de mes 6 ans à 11 ans) et école de voile de dériveur et habitable depuis 2003.

 

Depuis quand utilisez-vous le logiciel Adrena ?
5 ou 6 ans je crois…

 

En quoi vous est-il utile sur la course ?
Je me sers d’Adrena pour préparer mes navs avant le départ et les analyser après course. Puis sur l’eau, ça va être pour recevoir des infos de la centrale mais surtout pour m’aider dans la prise de décision.

 

Alexandre OZON

Alexandre Ozon sur LE bateau rose

 

Côté sud, Gilles Caminade, était au départ de la Transquadra Méditerranée. Un nouveau sur le terrain de cette course qui vient autant pour la gagne que pour le plaisir. Il est passionné de voile depuis 25 ans et c’est cette année avec un bon ami Marseillais qu’il a la satisfaction de voguer vers Madère puis Le Marin sur son Chenapan 3. Utilisateur depuis 5 ans du logiciel Adrena, il n’a pas hésité à mettre à jour le logiciel afin d’avoir la Carbon Edition. Elle lui sera utile notamment en terme de routage afin d’estimer au mieux ses trajectoires. 

 

Les premiers viennent de franchir la ligne

 

Félicitation à Eric Thomas (en solo) et à Franck Loubaresse et Matthieu Foulquier-Gazagnes (en duo), utilisateurs Adrena, pour cette victoire en temps réel de cette première manche !


Dans les coulisses de la Transquadra, ils s’activent plus que jamais…


Sans eux, la course n’existerait pas. Qui sont-ils ? Les rouges, bien sûr !
Des passionnés qui partagent leur passion pour la voile. Une équipe solidaire qui fonctionne sous les mêmes valeurs que la course : convivialité et solidarité. Vous pouvez retrouver l’interview du directeur de course, Mico Bolo : ici.
Dans cette compétition ceux sont avant tout des valeurs comme la convivialité et le partage qui comptent même le côté sportif reste bel et bien présent !

Transquadra ChemiseRouge Equipe 2017

L' équipe des chemises rouges

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. / We use cookies to offer an improved online experience and offer you content and services adapted to your interests. By using our website, you are giving your consent to our cookies. Pour en savoir plus / To find out more about the cookies Mentions légales / Privacy Policy.

J'accepte les cookies pour ce site internet / I accept cookies from this site