Image colonne gauche

ADRENA
183, route de Clisson
44230 Saint Sébastien sur Loire
France

Tél : +33 (0)975.45.40.48

adrena_dl_left
adrena_ask_left

Retrouvez-nous sur :

1312464536_facebook1312464586_twitter      yOUTUBE      Googleplus    linkedin

   

 

 

 

 

ACTUALITÉS > SPORT > Fin de la trève estivale, tout le monde à l'eau!

Fin de la trève estivale, tout le monde à l'eau!

Vendredi, 11 Septembre 2015 00:00

 GS2015 CARTE_PARCOURS_WEBGenerali solo 2015, 20 printemps déjà...

Seule course du circuit Figaro en Méditerranée, la dernière manche du Championnat Elite de Course au Large en solitaire se disputera entre Sète, Nice et Barcelone du 18 septembre au 4 octobre.
Pen Duick, société organisatrice de l'épreuve, nous promet du beau monde pour cette 20ème édition: deux femmes, un double vainqueur, les ténors de la classe et des outsiders moins expérimentés. De quoi clore la saison 2015 en beauté !

 

 Les 23 figaristes devront se départager sur les 774 miles du parcours (coefficient 6) et lors des Grands Prix dans les villes-étapes (coefficient 1). 

Yoann Richomme (Skipper Macif 2014), Gwénolé Gahinet (Safran-Guy Cotten) ou encore Sébastien Simon (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir), pour n'en citer que quelques-uns, essayeront à la fois de remporter cette course, mais aussi de décrocher une place sur le podium du Championnat de France de Course au Large en solitaire. Au rang des favoris on retrouve Xavier Macaire (Skipper Hérault) qui jouera à domicile à Sète et Gildas Morvan (Cercle Vert), seul double vainqueur à prendre le départ cette année.

A noter également la participation de plusieurs bizuths : le méditerranéen Aymeric Arthaud (Reel – PGO Automobiles) et Benjamin Dutreux (Team Vendée). Les deux skippers de Guadeloupe Grand Large Nicolas Thomas et Arthur Prat ; et les britanniques Nick Cherry (Redshift), Sam Matson et Alan Roberts (Magma Structures) seront également de la partie.
Début des hostilités le vendredi 18 septembre pour le Grand Prix du Languedoc-Roussillon et Dimanche 20 septembre pour le départ de la première étape (à suivre sur le site de la Generali Solo

 

ADRENA s'engage aux côtés de la Generali Solo

Déjà présent à bord de la grande majorité des Figaro, ADRENA équipe dorénavant la direction de course de la Generali Solo. Grâce à des outils communs, le lien entre coureurs et équipe d'organisation est facilité et la sécurité en mer est renforcée. Les nombreuses fonctionnalités du logiciel (lecture des fichiers météo, roadbooks, suivi des concurrents grâce à l'intégration automatique des positions, routage des concurrents, classement...) permettent également de préparer et d'animer briefings skippers et points Presse. 

 

LOGO MINI_TRANSAT_web2Mini Transat

Retour aux sources

24 ans après l'édition de 1991, la course repart enfin de Bretagne, un retour aux origines proche de l'épreuve qu'avait imaginé Bob Salmon. Passage souvent obligé pour les navigateurs professionnels, la Mini Transat est une aventure maritime d'exception : près de 4 semaines de navigation pour traverser l'Atlantique en solitaire sur des voiliers de 6.50 mètres sans assistance extérieure.

 

Douarnenez / Lanzarote / Pointe-à-Pitre

Ils seront 72 ministes à participer à la 20ème édition de la Mini Transat. 4 femmes et 68 hommes de 16 nationalités différentes prendront le départ de Douarnenez le 19 septembre. Après une traversée du Golfe de Gascogne jusqu'à Lanzarote, ils mettront le cap sur Pointe-à-Pitre et traverseront l'Atlantique sous les alizés.

 

La course dans la course : Proto ou bateaux de séries ?

Deux classements existent en Mini 6.50 : prototypes et bateaux de série. Les premiers, berceau du progrès technique de la Course au Large, avant-gardistes, techniques, exigeants, conçus pour la course, ils sont l'essence même de la Mini Transat. Ils seront 26 à se présenter sur la ligne de départ.
Quant aux seconds, quasiment deux fois plus nombreux (46 cette année), ils sont initialement prévus pour la course mais aussi pour la croisière. Moins sophistiqués et performants que les prototypes, mais plus facile à entretenir et à maîtriser, ils permettent aux skippers de pouvoir prendre part à la Mini à armes presque égales en s'épargnant les étapes de la construction. Pour obtenir le statut de « bateau de série », ils doivent être au moins 10 unités à être construits à l'identique.

 

La "Mini Transat Îles de Guadeloupe", à suivre ici à partir du 19 septembre à 15h30. 

 

Rolex Fastnet Race, la plus « Rock »

603 milles nautiques entre Cowes et Plymouth via le Fastnet Rock

Pour ses 90 bougies, la Rolex Fastnet Race nous a offert une belle 46ème édition avec un nombre record d'inscrits : 340 bateaux jaugés IRC et une cinquantaine de voiliers Open. Très loin des conditions météorologiques souvent dantesques qui ont fait la réputation de cette course (parfois de manière dramatique), cette année les concurrents ont eu affaire à un vent léger et aléatoire.

 

Spindrift2, Comanche & PRB, vainqueurs en temps réel

Le départ a été donné à Cowes, dans le Solent, ce bras de mer qui sépare l'île de Wight de l'Angleterre, Dimanche 16 Août à 12h00. Et c'est le maxi-trimaran Spindrift 2 qui a franchi la ligne d'arrivée en premier mardi soir à 23h 57m (heure française). Premier à Plymouth, l'équipage de Yann Guichard et Dona Bertarelli remporte la course pour la deuxième édition consécutive en temps réel.

spindrift web

 

Comanche, le maxi américain de 100 pieds skippé par Ken Read, est le premier monocoque à franchir la ligne 4 minutes seulement devant Rambler 88. Ils finissent 6 heures derrière le 88 pieds dans le classement en temps compensé.
Côté IMOCA, les premières arrivées ont eu lieu mercredi 19 Août en début d'après-midi et c'est Vincent Riou et Sébastien Col (PRB) qui l'ont remporté dans leur catégorie ; juste devant Yann Eliès et Charlie Dalin (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Morgan Lagravière et Nicolas Lunven (Safran). Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux (SMA) ont abandonné alors qu'ils étaient en tête suite à une erreur de parcours (non-respect des instructions de course en passant du mauvais côté des îles Scilly).

 

IMOCA à foil Vs génération 2012

Mis à part le Record SNSM et les stages d'entraînement à Port-La-Forêt, les nouveaux IMOCA n'avaient pas vraiment pu se mesurer à ceux ayant pris le départ du dernier Vendée Globe. Le duel tant attendu a eu lieu et ce sont les bateaux de la génération 2012 qui ont pris l'avantage sur ceux à foils mis à l'eau en 2015 (Safran et Banque Populaire). Affaire à suivre...


IRC Overall : le numéro 13, porte-bonheur ?

Courier du Leon, le JPK 10.80 de Géry Trentesaux concourrait en IRC3, mais en battant tous ses adversaires ainsi que les plus gros bateaux en IRC2, il s'attribue la victoire en IRC Overall, une belle récompense pour sa treizième participation ! Bien qu'ayant volé le départ dans la pétole (il leur aura fallu 40 minutes pour repartir), le français finit avec 2 heures et 20 minutes d'avance sur le deuxième, son sistership « Dream Pearls », mené par Arnaud Delamare et Eric Mordret.

 

courrier-du-leon web 


Razzia des Français

En IRC Canting Keel, c'est Nicolas Groleau qui remporte la course sur son Match 45 « Bretagne Telecom », juste devant « Privateer ».
Coté IRC1, c'est Samuel Prietz à bord de son Ker 39 qui s'impose avec 30 minutes d'avance sur Mike Bartholomew, un sud-africain navigant en GP42.
Très belle performance de Corentin Lognone sur le MC34 « Nutmeg Solidaire En Peloton » qui remporte le trophée en IRC2 avec 2 heures et 22 minutes d'avance sur son sistership, mené par Vincent Willemart et Eric Campenhout.
Gérard Quenot, ancien vainqueur de la Transquadra, monte sur la première marche du podium en IRC4 grâce à son JPK 10.10.
En Two-Handed, Stuart Childerley et Kelvin Rawlings sauve l'honneur des britanniques en l'emportant à bord de « Jester », un J/105.
Quant au record du parcours, il n'a pas été inquiété cette année et est toujours détenu par le Volvo 70 « Abu Dhabi Ocean Racing » qui avait bouclé le parcours en 42 heures et 39 minutes en 2011.
Tous les résultats sur le site de la Rolex Fastnet Race 

 

Adrena sur la Fastnet

Les utilisateurs d'ADRENA étaient nombreux à prendre le départ de la Rolex Fastnet Race 2015. Adoptés par le haut niveau depuis longtemps, les logiciels étaient à bord de plus de 40% des 20 premiers bateaux en IRC Overall, 60% de la flotte de MOCRA, 65% des Class40 et sur 90% des IMOCA ayant pris le départ !

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. / We use cookies to offer an improved online experience and offer you content and services adapted to your interests. By using our website, you are giving your consent to our cookies. Pour en savoir plus / To find out more about the cookies Mentions légales / Privacy Policy.

J'accepte les cookies pour ce site internet / I accept cookies from this site